LES MOTS DE GIORGIO CONTINI AVANT ZURICH-LS!

Giorgio, vous ressortez d’une défaite face au FC Sion. Qu’est-ce qui a manqué au LS pour prendre la mesure des Valaisans?

Plusieurs choses. Je dirai qu’il y a deux points principaux sur lesquels nous devons bosser. Aussi basique soit-il, c’est bien là-dessus que nous avons pêché contre le FC Sion. Premièrement, nous avons tendance à faire des erreurs qui nous coûtent cher. Face à Vaduz, nous avions fait des erreurs mais n’avons pas été punis au tableau d’affichage. Face à Sion le weekend dernier, la donne a changé et nous les avons payé cash. Le deuxième point revient à parler de l’efficacité devant. Il est vrai également que nous avons manqué de réussite à l’image des deux tirs sur le poteau. Mais nous devons trop souvent attendre la troisième ou quatrième action pour marquer. Sur une rencontre où l’on tire dix fois, on devrai être capable de marquer deux ou trois buts.

A quel point les joueurs ont-ils été affectés par cette défaite?

Avoir un effectif composé majoritairement de jeunes joueurs apportent l’avantage qu’ils ne se posent pas trop de questions. Après une défaite, ils ont la capacité à vite passer à autre chose et ne ressassent pas le match pendant quatre jours. Bien sûr, la déception était là. Nous avons analysé cela le lundi lorsque nous avons commencé à préparer le match de ce weekend. Dès lors, le focus a rapidement été tourné vers Zürich et le gros déplacement qui nous attend samedi.

Comment abordez-vous la rencontre de Zürich?

Massimo Rizzo pour Ludovic Magin, le changement d’entraîneur courant de l’automne passé a été un véritable turnover pour le club zürichois. Ils sont parvenus à enchaîner les bons résultats par la suite. Néanmoins, ils sont dans une phase de hauts et de bas depuis quelques matches. Si on se penche sur leur dernier match face à Lugano, ils le gagnent 1-0 alors qu’ils auraient tout aussi bien pu le perdre 0-2. Mais peu importe, l’important de notre côté sera la capacité à garder l’attitude positive qui nous anime depuis le début de la saison. De jouer au football et de trouver des solutions. De presser haut sur le terrain.

Vous parlez de la philosophie de jeu de possession, comment gérer cette balance entre beau jeu et résultats?

A mon sens, proposer du jeu et prendre des risques en cherchant l’adversaire haut sur le terrain rapportent plus de points sur le long terme que de bétonner et attendre l’adversaire. La capacité de changer de mentalité au cours d’une rencontre pèse également dans la balance. Il y a des matches qui requièrent une attitude dominante. Il y a d’autres situation qui demandent à jouer en bloc bas. Vous savez très bien celle que le LS d’aujourd’hui utilise le plus. Néanmoins, le changement d’une mentalité offensive à une mentalité défensive est plus facile à faire que l’inverse. En d’autres termes, il est plus compliqué d’avoir un plan de jeu ultra défensif, de prendre un goal et de devoir réagir derrière en jouant de manière plus offensive que de marquer et préserver le résultat.

Un point sur l’infirmerie, quels sont les joueurs de retour dans le groupe pour le déplacement de Zürich?

Un joueur est de nouveau apte, il s’agit de Thomas Trazié. En ce qui concerne Mickäel Nanizayamo, nous faisons tout pour qu’il soit de retour pour le FC Saint-Gall le weekend prochain, tout comme Rafik Zekhnini. Enfin, Elton Monteiro doit encore prendre son mal en patience. Nous espérons son retour pour la pause internationale.

PROCHAIN MATCH

Raiffeisen Super League
sam, 24 avril 2021
Stade de la Tuilière
FC Lausanne-Sport
20:30
FC Bâle
CLOSE×