fbpx

BÂLE-LS, L’APRÈS-MATCH!

L’après-match présenté par Florent Villanchet

Rattrapés dans les derniers instants de la partie, les hommes d’Ilija Borenovic repartent avec le point du match nul du St. Jakob Park. Stjepan Kukuruzovic sur penalty a été l’unique buteur lausannois.

En ce dimanche 5 décembre, le FC Lausanne-Sport se déplaçait en terre bâloise pour y affronter le FC Bâle d’Arthur Cabral, actuel meilleur buteur du championnat de suisse avec 14 réussites. Déplacement qui s’annonçait périlleux face à une des grosses écuries de la meilleure division helvétique. D’autant plus que Lausanne devait faire sans son meneur de jeu habituel Cameron Puertas, suspendu des suites du derby lémanique de la semaine passée. En cas de bon résultat, les Vaudois pouvaient prendre une petite marge sur la lanterne rouge détenue par Lucerne, largement défait hier soir par le leader Zurich. Score final 1-1 après une fin de match complètement folle marquée par les deux buts de la rencontre dans les arrêts de jeu. Un résultat positif si l’on regarde l’intégralité de la rencontre mais évidemment frustrant quand on sait que Lausanne menait encore à la 94e.

Auteur de plusieurs arrêts décisifs, Mory Diaw a logiquement été élu homme du match côté lausannois.

Rien à signaler dans les dix premières minutes si ce n’est la maladresse de Husic à l’entrée des 16 mètres qui semble perdre l’équilibre et fauche un ailier bâlois. Malgré les protestations du Parc Saint-Jacques, ni l’arbitre ni le VAR n’accorderont de penalty. Une tendance semble se dessiner. Les rhénans monopolisent le cuir et les hommes de Borenovic peinent de plus en plus à sortir proprement. Ces derniers se montrent tout de même dangereux sur corner à la quatorzième mais Coyle ne trouve pas le cadre sur une frappe à 18 mètres. Le FCB a beaucoup de difficulté à se montrer dangereux. Ils ne trouvent que très peu de passes verticales visant à mettre à défaut la défense. La faute aux vaudois très compacts et organisés. Les locaux se créent une très grosse occasion à la 25e par ce diable de Cabral bien servi par Petretta. Son coup de tête termine sa course juste à côté des buts de Mory Diaw. Le brésilien est un véritable poison pour toutes les défenses et celle de Lausanne se doit de le surveiller de plus près. Les hommes offensifs lausannois se mettent en évidence peu après la demi-heure mais autant Amdouni que Nguessan manquent de tranchant dans le dernier geste. De l’autre côté, les avertissements se multiplient. Millar est laissé étrangement seul au point de penalty. Heureusement pour nous, il écrase sa frappe et Mory Diaw peut la détourner du pied. Cabral est encore dangereux à la 40e sur une frappe lointaine puis sur un tir croisé. Il manque deux fois le cadre de très peu. On en restera là après 45 minutes. Le LS peut s’estimer satisfait de ce score nul à la pause. Les espoirs restent intacts pour des vaudois dominés, mais qui peuvent se montrer dangereux en contre-attaque.

Ilija Borenovic décide de faire un changement à la pause. Husic, en difficulté face au technicien Zhegrova, cède sa place à Suzuki sur le flanc gauche. Cette fois pas de round d’observation, Kasami est d’entrée de jeu en position d’ouvrir le score mais son coup de tête trouve les mains de Diaw, bien placé. C’est le feu dans la défense vaudois quand Cabral est trouvé de la tête ce qui pousse le portier lausannois à un magnifique réflexe puis à un nouvel arrêt sur une frappe de Fabian Frei. Dans la 52e, le  nouveau centre de Zhegrova ricoche sur le bras de Simone Grippo, c’est penalty pour Bâle et c’est indiscutable. Le sniper Arthur Cabral s’en charge et trouve la barre transversale ! On en reste à 0-0. Il s’en suit une séquence confuse tout d’abord entre Frei et Grippo et qui s’envenime en «mêlée générale» dans le rond central. A noter l’entrée de Dan Ndoye pour la dernière demi-heure, qui retrouve pour la première fois ses anciens coéquipiers en match officiel. Les blancs se mettent en évidence à la 67e par Koyalipou qui cherche le petit filet d’un plat du pied mais le portier Lindner se détend bien et détourne en corner. Mory Diaw encore et toujours à la parade cette fois face à Ndoye à bout portant. Et comme souvent dans ces cas-là, c’est l’équipe dominée qui trouve la solution ! Sur une contre-attaque superbement menée, Amdouni fixe et trouve Mahou sur le côté gauche. Il est proprement fauché par Gelson Fernandes avant de pouvoir armer sa frappe. C’est penalty pour Lausanne à la 90e minute ! Kukuruzovic se charge de le transformer et c’est 0-1 ! On croit alors au «hold-up parfait» mais c’est sans compter sur une dernière abordée des bâlois avec l’aide de leur gardien monté aux avant-postes. C’est finalement Kasami qui se retrouve seul à 10 mètres et qui crucifie tout un canton à la 94e… Rageant pour les Vaudois qui ont été vaillant tout au long du match. Rageant surtout pour le portier Mory Diaw, auteur d’un match exceptionnel qui n’est pas récompensé à sa juste valeur.

St. Jakob-Parke. 18’871 spectateurs. Arbitrage de Adrien Jaccottet
FC Bâle – FC Lausanne-Sport 1-1 (0-0)
Buts: Kukuruzovic 0-1 (92e), Kasami 1-1 (95e)

Bâle : Lindner, Lopes (78’ Tavares), Pelmard, Frei, Petretta, Xhaka (78’ Mendes Mango Fernandes), Kasami, Zhegrova (78’ Stocker), Palacios, Millar (63’ Ndoye), Cabral

Lausanne : Diaw, Chafik, Koné, Grippo, Husic (46’ Suzuki), Kukuruzovic, Ouattar (77’ Sanches), Amdouni, Kouadio (77’ Bares), Coyle (63’ Mahou), Koyalipou (69’ George)

PROCHAIN MATCH

Match Amical
mer, 29 juin 2022
Stade de la Tuilière
FC Lausanne-Sport
20:00
Dynamo Kiev