fbpx

«POURQUOI EST-CE QU’ON NE SORTIRAIT PAS LE FC ZURICH TOUS ENSEMBLE?»

Ludovic Magnin a fini sa carrière de joueur au FC Zurich à l’été 2012. Six ans plus tard, il reprenait les rênes de la première équipe. Plus de deux ans à la tête de la formation zurichoise, période durant laquelle l’entraîneur d’Echallens a connu le succès. Une victoire en finale de la Coupe de Suisse en 2018, six mois seulement après son arrivée. Une participation à une compétition européenne la saison suivante. En Europa League, la troupe de Ludovic Magnin sort de la phase de groupe en compagnie du Bayer Leverkusen en battant notamment l’équipe allemande sur sa pelouse lors d’une rencontre folle (3-2). L’aventure européenne de Ludovic Magnin et de son équipe s’arrêtait en seizième de finale face au SSC Naples de Carlo Ancelotti.

«J’ai même dit aux gars dans le vestiaire contre le FC Gland qu’il ne fallait pas qu’ils fassent de bêtises. Car au prochain tour, cela serait Zurich en face»

Au final, l’ancien international suisse est resté deux ans et demi à la tête du FC Zurich. Une aventure qui s’était terminée quelques jours après s’être incliné sur la pelouse du FC Lausanne-Sport lors de la saison 2020/21. C’était le 3 otobre 2020. Son FC Zurich avait subi la loi du LS sur le score de 4-0 au stade Olympique de la Pontaise. Le 5 octobre, il n’était plus l’entraîneur du club zurichois: «Quand cela s’est terminé à Zurich, cela m’a fait mal. C’est normal. Mais avec le recul, pas tant que cela. J’ai toujours su que cela arriverait un jour. Soit l’entraîneur s’en va, soit les joueurs s’en vont», y repense Ludovic Magnin au moment de parler de la fin de son aventure sur les bords de la Limmat.

Destin croisé

Le destin de Ludovic Magnin est intimment lié au FC Zurich. Joueur, puis entraîneur en ayant vécu son dernier match à sa tête face au FC Lausanne-Sport. Ce dimanche, le hasard de la Coupe de Suisse a fait que l’entraîneur lausannois croisera le fer avec son ancien club. Un seizième de finale de Coupe de Suisse que Ludovic Magnin attend avec impatience: «J’ai même dit aux gars dans le vestiaire contre le FC Gland qu’il ne fallait pas qu’ils fassent de bêtises. Car au prochain tour, cela serait Zurich en face», se rappelle Ludo.

Aussi bien que face à Yverdon le weekend dernier

Ludovic Magnin est aujourd’hui coach de son club de coeur, le FC Lausanne-Sport. Auteur d’un début de saison satisfaisant depuis son arrivée, il a notamment mené son équipe à la victoire face à Yverdon le weekend dernier. «L’ambiance était incroyable. J’espère que le public va répondre présent ce dimanche face à Zurich. On était 7’000 face à Yverdon, pourquoi pas plus dimanche?», lance Ludo en évoquant la rencontre de Coupe de Suisse.

LS-ZURICH: INFO & BILLETTERIE

À DÉCOUVRIR AUSSI : LUDOVIC MAGNIN AU MICRO DE LFM CE MATIN

Ludo Magnin: Je m’importe peu que nous soyons en Challenge et eux champions suisses, je suis persuadé qu’on peut les battre dimanche. Que si nous arrivons à mettre tout le monde, toutes les phases au vert, on peut le faire. Encore une fois, c’est un tout. Ce sont les joueurs, c’est le staff, c’est le public, c’est le stade, c’est le public, c’est la ville, c’est le canton. Si on arrive à tous se mettre d’accord, pourquoi est-ce qu’on ne peut pas à sortir le FC Zurich tous ensemble? C’est mon sentiment aujourd’hui à quelques jours du match.

LFM: Et remplir le stade de la Tuilière au passage?

Ludo Magnin: Ecoutez, il y a eu 7’000 contre Yverdon cela serait sympa qu’il ait plus…

Découvrez l'interview complet sur LFM

PROCHAIN MATCH

Dieci Challenge League
ven, 30 septembre 2022
Stade de la Tuilière
FC Lausanne-Sport
20:15
FC Wil