A vous toutes et tous, les rois de la fête !

Nous sommes le 20 mai 2020,

Aujourd’hui, nous aurions dû fêter, célébrer et se souvenir sous un soleil printanier.

Aujourd’hui, tout aurait commencé par le papet du LS. Réunis sous la tente depuis 12h, 1’500 personnes auraient dû célébrer nos plus de 65 ans d’histoire à la Pontaise. Avec les légendes d’antan, les Verlaat, les Rehn, les Hottiger, Hänzi, Antognoni, Chapuisat, Huber et tant d’autres. Un après-midi à se souvenir et comprendre ce qui a fait la singularité des années LS à la Pontaise. Nous en aurions profité pour vous présenter la sortie du livre: «Un stade des histoires». Recueil unique de 200 pages qui retracent les années dans notre stade sous l’angle des anecdotes de ceux qui l’ont vécu de l’intérieur.

Le Papet du LS se serait terminé par un premier apéritif exclusif dans les travées du stade de la Tuilière. Dans l’attente du grand soir…

Dès 17h, la foule des grands soirs justement aurait rejoint les Plaines-du-Loup. Pour un dernier soir, un dernier verre, un dernier match, une dernière victoire, un dernier titre, une dernière fête au stade de la Pontaise. Après avoir largement battu Wil sur notre pelouse, notre équipe aurait reçu la Coupe du champion de Challenge League face à plus de 12’000 personnes et la garantie de jouer en Super League la saison prochaine ! Tout en nous donnant rendez-vous dimanche à Berne pour la finale de Coupe de Suisse!

Des nouvelles chaussures LS par le Coq sportif, le maillot replica d’une époque bénie, la nouvelle Corsa électrique du garage Guex aux couleurs du club, les animations BCV, l’espace famille Retraites Populaires, les vins Obrist label Or Terravin, la bière Cardinal, les vacherins Mont d’Or, les planchettes de l’Etivaz, il n’aurait rien manqué.

Même pas vous, fidèles partenaires, membres du Onze d’or, de la Confrérie, du club des fidèles, supporters assidus et spectateurs occasionnels de notre grand pays, le Pays de Vaud. Légendes, joueurs, staff de la première équipe et de l’ensemble de notre académie et collaborateurs du club, la grande famille du LS passée, présente et future se serait donc réunie pour une journée et une nuit uniques.

Vous, nous (!) aurions tous été les rois de la fête ! Belle, enjouée, interminable teintée du sceau de l’amitié, de la fraternité et des émotions.

Ce 20 mai là, nous en avions rêvé, il nous manque. Il nous manque terriblement, au moins autant que vous toutes et tous. Sachez simplement, Mesdames, Messieurs, chers partenaires et supporters, que nous ne manquerons rien de nos retrouvailles!

Vivement demain!

CLOSE×