fbpx

FLASHBACK Roger Vonlanthen, le joueur du LS!

Arrivé sur le bord du Léman à l’été 1961, Roger Vonlanthen sera resté deux saisons au FC Lausanne-Sport. Une aventure vaudoise qui l’aura vu passer tout proche de ramener un 6e titre de champion de Suisse dans la capitale vaudoise.

C’est le 1er juillet 1961 que Roger Vonlanthen arriva tout droit du Grasshopper Club Zürich pour signer au FC Lausanne-Sport. Après avoir connu les joies du Calcio à l’Inter Milan (1955-1957), puis à l’US Alexandria (1957-1959), Roger Vonlanthen connu ainsi son deuxième club helvétique dans sa carrière de joueur. Alors âgé de 30 ans, son arrivée au LS a suscité des espoirs, malgré le déclin de sa carrière: «Roger Vonlanthen est resté ce qu’il fut toujours: un parfait gentleman, un homme dont le sport suisse peut être fier! Nous sommes parfaitement convaincus qu’au Stade Olympique de la Pontaise, il pourra redevenir un grand, un tout grand joueur», déclara la Tribune de Lausanne quelques jours après que le joueur aux 28 sélections nationales aient posé ses valises sur le bord du Léman.

Roger Vonlanthen restera deux saisons au LS. Deux saisons durant lesquelles le FC Lausanne-Sport passa à un rien de ramener un sixième titre de champion de Suisse dans la capitale vaudoise. Dauphin du Servette FC en 1961/62, puis du FC Zürich la saison suivante, le LS du ronger son frein jusqu’en 1965 et la fameuse épopée des «Seigneurs de la Nuit» pour empocher une septième et dernière fois dans son histoire le titre de meilleure formation du pays. Des «Seigneurs de la Nuit» que Roger Vonlanthen rejoignit par la suite en 1967 en tant qu’entraîneur. Si le championnat suisse se refusa à lui sous le maillot lausannois, la Coupe de Suisse en revanche ne lui échappa pas. En 1962 face à Bellinzone, le LS attendit les prolongations pour l’emporter devant les 23’000 spectateurs du Wankdorf (4-0) et ainsi glaner un cinquième titre dans cette compétition.

Comment ne pas mentionner la victoire 4-0 du LS dans le derby lémanique du 19 novembre 1961 devant plus de 31’000 spectateurs amassés au bord de la pelouse du stade Olympique de la Pontaise. Ce jour-là, la Feuille d’avis de Lausanne titra: «Vonlanthen, ce grand monsieur», avant d’affirmer que «sa clairvoyance, sa facilité technique, son sens de la passe la meilleure lui ont permis de diriger une équipe comme elle ne l’avait jamais été jusque-là.»

Attaquant complet et élégant, le natif de la cité de Calvin marqua une première fois l’histoire du LS en tant que joueur. A l’été 1963, le Feuille d’avis de Lausanne résuma les carences de l’équipe après son départ lors de la défaite du LS face à Nimes en Coupe Internationale de Football: «il apportait à l’équipe ce qui leur manque aujourd’hui: la clairvoyance au moment décisif.»

Une part d’histoire à Lausanne, Roger Vonlanthen en créa une autre avec le maillot de l’équipe nationale un 26 juin 1954 à la Pontaise. En quart de finale de la Coupe du Monde, les Robert Ballaman, Roger Vonlanthen, Josef Hügi, Eugène Parlier et Cie s’inclinèrent 5-7 face à l’Autriche après avoir pourtant menés 3-0 devant plus de 35’000 spectateurs assemblées au stade Olympique. Roger Vonlanthen était le dernier homme encore vivant des joueurs titulaires cet après-midi-là.

RETOUR SUR UNE ARCHIVE ASSEZ FOLLE

Vaincu par le LS dans le derby lémanique en novembre 1961 devant plus de 31’000 personnes, le Servette FC déposa protêt pour l’amassement de spectateurs aux abords de la pelouse de la Pontaise. Un amassement tel que des spectateurs sont venus au plus proche de la pelouse pour y trouver une place. Des bousculades auraient même eu lieu pendant la rencontre. Des raisons insuffisantes puisque «les 22 joueurs ont toujours pu évoluer sans la moindre gêne. Le match s’est déroulé dans des conditions absolument idéales et sur un terrain toujours libre», rappela la Feuille d’avis de Lausanne dans ses colonnes le jour suivant la rencontre.

SA CARRIÈRE DE JOUEUR DANS LA PRESSE

PROCHAIN MATCH

Coupe de Suisse
mar, 26 octobre 2021
Stadion Brügglifeld
FC Aarau
19:00
FC Lausanne-Sport
CLOSE×