fbpx

«Je trouve que le LS montre de belles choses sur le plan du jeu»

Mickaël, quel sentiment prédomine après ta prolongation de contrat au LS?

La satisfaction de me lier pour une durée supplémentaire avec le FC Lausanne-Sport. La ville est magnifique où il est agréable de vivre et le club a un projet sérieux. En somme, tous les éléments sont réunis pour pouvoir s’épanouir et grandir.

Tu nous parles de la ville de Lausanne. À quel point se sentir bien dans un environnement est primordial pour être performant sur un terrain de football?

C’est un tout. Comme je l’ai dit, Lausanne est le lieu parfait pour vivre. Ouchy, le Flon et j’en passe, la ville regorge d’endroits sympas. L’aspect personnel est très important également. Au départ, les choses étaient compliquées pour être tout à fait honnête. J’ai eu des problèmes extra-sportifs qui ont pesé sur mon rendement sur le terrain. Mais aujourd’hui, c’est derrière moi. Je me sens vraiment à 200% focus depuis la fin de l’année dernière. Cela s’est vu sur le terrain à travers mon temps de jeu et mes performances individuelles. Pour revenir à l’environnement dans lequel je me trouve, je dirai que le déménagement dans le stade de la Tuilière a fait du bien. Le nouveau stade ouvre le champ des possibilités. Il nous offre également un outil de travail magnifique dans lequel nous nous réjouissons d’avoir à nos côtés nos supporters.

«Depuis, je suis prêt à aider au maximum de mes capacités l’équipe.»

Tu reviens d’une blessure qui t’as éloigné des terrains pendant quelques semaines. Comment te sens-tu physiquement?

Cela va mieux, beaucoup mieux. C’est vrai que la blessure m’a quelque peu stoppé dans mon élan. J’ai pas mal bossé avec le staff et les kinés durant cette phase de réhabilitation. Depuis, je suis prêt à aider au maximum de mes capacités l’équipe.

L’équipe justement. Vous êtes actuellement cinquième de Super League, l’objectif reste le maintien?

Oui, cela depuis le début de la saison et jusqu’à son terme. Nous prenons match après match et nous ferons les comptes à la fin. C’est vrai que le championnat actuel a sa part d’incertitude. Même plus que d’habitude je dirais. Les BSC Young Boys sont loin devant oui, mais les autres équipes se tiennent parfaitement. Vaduz ne lâche rien, Sion ne va rien lâcher non plus. À nous de faire le boulot pour garder nos distances sur les équipes du bas de classement.

Tu as évoqué le projet lausannois en tout début d’entretien. À quel point le discours du club te parle?

Personnellement, je me retrouve parfaitement dans le projet actuel, qui met en avant les jeunes joueurs. Il y a des joueurs plus expérimentés pour nous encadrer à l’image de PEF et Kuki qui nous apportent leur vécu chaque jour. Leur calme et leur sérénité sont précieux. Ils nous accompagnent parfaitement dans leur rôle. Ce sont avant tout des exemples à suivre de par leur expérience au plus haut niveau. Le groupe est très homogène et il vit bien aujourd’hui. Cela se voit d’ailleurs sur le terrain.

«Je trouve que nous montrons de belles choses sur le plan collectif et sur le plan du jeu.»

L’effectif lausannois l’un des plus jeunes du championnat. Quelle est sa marge de progression aujourd’hui?

Chaque weekend, la moyenne d’âge du onze de base est de 23-24 ans. Dès lors, oui, il faut nous laisser du temps. Nous progressons chaque semaine et gagnons en expérience au fil des matches. La constance va venir petit à petit. J’ai confiance en l’équipe. Je trouve que nous montrons de belles choses sur le plan collectif et sur le plan du jeu. Avec plus de maturité, nous pouvons espérer accrocher des points en plus. Je me fais pas de soucis pour l’avenir.

PROCHAIN MATCH

Coupe de Suisse
mar, 26 octobre 2021
Stadion Brügglifeld
FC Aarau
19:00
FC Lausanne-Sport
CLOSE×