Le LS reçoit Bâle en match à rattraper de la 23ème journée de championnat

Horaire inhabituel pour ce match à rattraper de la 23ème journée de Raiffeisen Super League. Le LS reçoit en effet le FC Bâle ce mercredi 14 mars à 18h45 au Stade Olympique de la Pontaise.

Pour le LS, il s’agira de se ressaisir après un début de deuxième tour compliqué qui a vu les hommes de Fabio Celstini n’empocher qu’un seul point sur les 5 derniers matchs, face à GC le 3 mars dernier. Pour ce match, le LS pourra s’appuyer sur la rencontre du mois de septembre dernier face aux Bâlois que les bleu et blanc avaient remportée au Parc Saint Jaques. Ce jour-là, le LS, grâce à des réussites de Kololli et Geissmann, s’était imposé sur le score de 2-1 et avait démontré un esprit de corps qu’il faudra rapidement retrouver. Cette belle victoire face au Bâlois avait été le début d’une belle série pour le LS qui avait par la suite empoché pas moins de 11 points en 5 matchs (Victoire face à Lucerne, YB et Saint Gall, match nul face à Zurich et Sion).

Après le revers subit face à Saint Gall samedi dernier, les protégés de Fabio Celestini se doivent de réagir face aux joueurs rhénans pour s’éloigner rapidement de la zone de relégation. Espérons que ce match puisse être le déclic d’un LS retrouvé et être le point de départ d’une série plus positive pour les Vaudois. A noter que le LS sera toujours privé de Jérémy Manière, Maxime Dominguez et Gonzalo Zarate (tous 3 blessés) pour cette rencontre.

Du côté Bâlois, le début de ce deuxième tour est également très compliqué. Les champions suisse en titre (du moins pour quelques semaines encore) n’ont empoché que 3 points sur les 4 derniers matchs (défaite face à Lugano, Saint Gall et Lucerne, victoire face à Thoune). Des résultats insuffisants pour une équipe de ce standing. 

Bien que galvanisés par leur belle victoire en Champions League face à Manchester City la semaine dernière, les Bâlois ont trouvé plus fort qu’eux ce weekend et se sont inclinés 1-0 face au FC Lucerne. Suite à cette défaite, les coéquipiers de Samuele Campo ont certainement déjà abandonné leurs espoirs de titre pour cette saison. Il se retrouve en effet à 17 points du leader bernois (2 matchs en retard) et sont talonnés par le FC Saint Gall qui n’a plus que 2 points de retard.

Ce match revêt donc une importance capitale pour les joueurs de Raphael Wicky et nous promet donc une belle rencontre animée entre deux équipes qui ont un besoin urgent de marquer des points 

L’ouverture des portes est prévue à 17h45 ce mercredi à la Pontaise et le LS espère vous voir nombreux au Stade Olympique pour soutenir les bleu et blanc !

Allez Lausanne!

LES DERNIÈRES CONFRONTATIONS

Samedi 2 décembre 2017: LS – FC Bâle 1-4

Pontaise, 3’956 spectateurs

Buts: 7’ Elyounoussi, 39’ Ajeti, 63’ Lang, 66’ Steffen, 80’ Zeqiri

Samedi 9 septembre 2017, FC Bâle – LS 1-2

St-Jaques, 23’686 spectateurs

Buts: 30’ Van Wolfswinkel, 55’ Kololli, 80’ Geissmann

QUE SONT-ILS DEVENUS?

Massimo Lombardo a porté les couleurs du LS une saison et demie (07.2000-12.2001). International suisse à 15 reprises, il a joué entre autres

à GC, Servette, Xamax, Pérouse et Lugano. Aujourd’hui, il occupe le poste d’entraîneur adjoint du FC Bâle aux côtés de Raphaël Wicky. Rencontre.

Bonjour Massimo, quels souvenirs gardez-vous de votre passage au LS?

J’en garde d’excellents souvenirs. J’étais au top durant cette période lausannoise. J’ai fait de bonnes performances et avec Schürmann comme entraîneur nous avons vécu de grandes émotions en Coupe d’Europe. Nous avions éliminé le Lokomotive Moscou et l’Ajax d’Amsterdam avant de nous incliner face au FC Nantes qui deviendra Champion de France quelques mois plus tard. L’équipe était un mélange de jeunes joueurs et d’autres plus expérimentés. C’était l’époque des Mazzoni, Kuzba, Puce. J’ai aussi joué avec Baudry qui est décédé dernièrement d’une cruelle maladie, c’était un excellent joueur.

Quels sont vos meilleurs souvenirs de footballeur?

J’en ai beaucoup, mais les deux titres de champion de Suisse avec GC et la Ligue des Champions (ancienne formule!) sont d’excellents moments de ma carrière. J’ai aussi été très fier de porter le maillot de l’équipe nationale.

Le but dont vous vous souvenez le plus?

C’était avec l’équipe de Suisse, lors de mon premier match officiel face à la Finlande. J’ai inscrit le premier but après seulement 7 minutes. C’était Rolf Fringer le sélectionneur et après la défaite mortifiante en Azerbaïdjan, il avait changé de nombreux joueurs et j’ai eu ma chance. J’avais déjà été selectionné par Artur Jorge, mais je m’étais blessé juste avant l’Euro en Angleterre.

Qui étaient vos idoles d’enfance?

Je suis né et j’ai vécu au Tessin, je suivais donc le FC Bellinzone. J’écoutais les matchs à la radio. Supporter de la Juve, je me souviens bien de la rivalité Platini-Maradona. J’avais aussi beaucoup d’admiration pour Michaël Laudrup. Et pour la petite histoire, je devais tendre les fils de l’antenne de ma radio au ciel pour attraper les ondes de la radio italienne afin de pouvoir écouter les matchs de la Juventus!

Photo: Pascal Muller

Textes: Patrick Vulliamy

PROCHAIN MATCH

Challenge league
dim, 16 décembre 2018
IGP Arena, Wil
FC Wil
14:30
Lausanne-Sport
CLOSE×