Un nouveau label pour la formation du LS

Le secteur de la formation du Lausanne-Sport, encore récompensé pour son excellent travail, se voit décerner le label « Centre de performance ASF/SFL ». Le projet visant à intégrer un maximum de joueurs au sein de la 1ère équipe se voit donc encore renforcé. Mais que se cache-t-il derrière ce label ? En quoi consiste-t-il ? L’ancien international helvétique, Marc Hottiger, responsable de la relève vaudoise, nous en dévoile un peu plus.

Passé un peu sous silence dans nos médias, la formation du Lausanne-Sport a obtenu cette saison le label « Centre de performance ASF/SFL ». Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

(Marc Hottiger) Oui, on est très fier de ce label « Centre de performance » pour tout le Canton de Vaud et pour le Lausanne-Sport. Ce label a été mis en place par l’ASF pour augmenter les exigences au niveau des structures et des professionnels au sein de celle-ci. Nous avons postulé pour ce label et l’avons obtenu pour cette saison avec l’engagement de nouveaux techniciens professionnels pour l’encadrement de nos équipes et de nos talents et avons consolidé notre organisation dans certains secteurs. Seuls 6 partenariats sur 13 l’ont obtenu en Suisse en 1ère instance pour cette saison et nous sommes les seuls en Romandie. Je tiens à remercier tous mes dirigeants qui m’ont soutenu dans ce projet.

Quels sont les objectifs que fixe le label ?

Les objectifs sont de mettre en place, en collaboration avec l’ASF, une structure de formation ciblée très « performance » dans l’encadrement individuel et global des joueurs les plus talentueux.

Quelles sont les conditions cadres que doit remplir un club au bénéfice du label Centre de performance ASF/SFL ?

Il faut avoir un certain nombre de techniciens professionnels au sein de la structure dans des positions clés avec des cahiers des charges bien définis. Il faut également mettre en place des concepts pour l’encadrement des joueurs au niveau football (TE-TA-CO-ME), formation professionnelle, suivi médical, diététique, internat, etc…

Dans la formation d’un joueur, le football n’est qu’une part de son développement. Ce label prend-il en compte d’autres domaines comme la formation scolaire par exemple ?

Oui, nous avons le devoir de s’assurer que les joueurs suivent et réussissent leur cursus scolaire et professionnel pour une éventuelle reconversion. Pour ce faire, nous sommes en étroite collaboration avec le Centre Sport-Etude de Lausanne (CSEL) qui fait un travail remarquable pour la réussite et le suivi scolaire et professionnel de nos jeunes joueurs.

Ce label étant estampillé ASF/SFL, quel soutien vous apporte l’association suisse de football ?
Un soutien financier supplémentaire aux indemnités habituelles du Label de formation.

Quels sont ou seront les réels changements dans le centre de formation du Lausanne-Sport avec ce nouveau label ?
Comme expliqué plus haut, l’encadrement devient plus professionnel avec des techniciens et des éducateurs qualifiés ce qui permet de ne rien laisser au hasard dans le soutien et le suivi dans tous les domaines ainsi que dans la progression de nos jeunes joueurs.

Profitons de cet entretien pour vous poser également quelques questions sur la santé du centre de formation du LS. L’avenir est-il radieux ?
Oui ! Nous possédons dans nos différentes catégories un nombre indéniable de talents potentiels pour évoluer au plus haut niveau. Les structures et les moyens mis en place avec ce label « centre de performance » vont permettre de mettre tout en œuvre pour les encadrer professionnellement et les amener en 1ère équipe.

Des stars de demain sont-elles en train de naître ? Vous avez quelques noms de joueurs à suivre dans le futur ?
Je ne préfère pas vous donner de noms car il y en a pas mal et je ne voudrais oublier personne. Le Lausanne-Sport a été racheté par Ineos en décembre dernier, une entreprise déjà présente dans le soutien du Team Vaud ces dernières années. On sait que la société de pétrochimie se focalise beaucoup sur la formation et sur un futur centre d’entrainement de qualité.

Qu’est-ce qui a ou va changer pour la formation du Lausanne-Sport avec ce rachat ?

Les moyens mis à disposition seront normalement plus importants ce qui permettra encore d’améliorer certains secteurs, notamment le secteur des infrastructures (centre d’entraînement), le secteur médical (présence et suivi quotidien), le secteur de l’utilisation de la vidéo et analyses pour nos catégories inférieures (déjà en place en M21 et M18), qui en ont besoin pour la progression et l’encadrement des jeunes joueurs et de leur famille.

Pour terminer, quels sont les objectifs du centre de formation du LS dans les trois prochaines années ?

Ce qu’il a toujours eu comme objectifs, c’est-à-dire de sortir entre 1 à 3 joueurs par volée pour la 1ère équipe du Lausanne-Sport et d’augmenter encore la qualité de la formation par un meilleur suivi et de nouvelles structures.

Lausanne, Danny Baumann

Photo : Florian Cella/24Heures

PROCHAIN MATCH

Raiffeisen Super League
sam, 31 octobre 2020
Stade olympique de la Pontaise
FC Lausanne-Sport
19:00
FC Vaduz
CLOSE×