fbpx

«ON ESPÈRE DU MONDE CE DIMANCHE POUR VADUZ!»

Alors que le championnat a repris depuis d’un mois, Olivier Custodio s’est livré au moment d’affronter le FC Vaduz. Il est également revenu sur la tour de Coupe de Suisse disputé face à Gland.

Olivier, à quel genre de match s’attendre ce dimanche au stade de la Tuilière face au FC Vaduz?

Vaduz est une très bonne équipe. Son classement ne reflète pas sa réelle valeur. Toutes les équipes qui se rendront au stade de la Tuilière seront des équipes compliquées à jouer. À l’extérieur également. On sait que cela sera 36 matches difficiles cette saison. Le match de dimanche ne dérogera pas à la règle. Nous avons démontré être solides défensivement depuis le début de la saison. Il faudra dans un premier temps maintenir cette exigence défensive, car nous connaissons les qualités offensives de Vaduz. On a naturellement suivi le beau parcours de Vaduz en Conférence League. C’est très bien pour eux. Mais il s’agira bien d’un match de Challenge League ce dimanche au moment d’entrer sur le terrain. On espère naturellement du monde au stade de la Tuilière ce dimanche pour venir nous soutenir.

Lors du dernier match face à SLO, plus de 5’386 spectateurs étaient présents au stade de la Tuilière

Affronter le FC Gland dimanche dernier au premier tour de la Coupe de Suisse avait une saveur particulière pour l’ensemble du LS. On le ressent forcément sur le terrain en tant que joueur.

Oui, c’est toujours sympa de jouer en Coupe de Suisse sur un terrain de division inférieure, d’autant plus sur un terrain connu et faisait partie du même canton. La fête était belle, il y avait du monde. L’ambiance était totalement différente de ce qu’on connait habituellement le week-end en chapionnat. Les spectateurs sont à deux mètres de nous derrière les barrières. On les entend parler, rigoler, on ressent cette ambiance détendue. C’est un tout autre feeling et j’apprécie ce genre de chose. Concernant la rencontre en tant que telle, il fallait la prendre au sérieux et je pense que nous l’avons fait. C’est également dans ce genre de match que l’équipe doit pouvoir gagner encore plus en confiance. Tout le monde a également eu du temps de jeu et a pu garder le rythme.

«Défensivement, nous sommes très solides. Pour faire une belle saison, il faut prendre peu de buts. Cette assise défensive est un objectif collectif.»

On t’a régulièrement vu aligné avec Alvyn Sanches et Nassim Zoukit au milieu de terrain en ce début de saison. Tu es un peu le grand frère, on se trompe?

Grand frère, je ne sais pas (rires). J’essaie surtout de rester moi-même. Alvyn (19 ans) et Nassim (21 ans) sont de très jeunes joueurs. Je les aide forcément, s’ils ont besoin de conseil, je suis bien évidemment présent pour eux. Mais dans tous les cas, ils démontrent un sérieux au quotidien. Ils veulent apprendre toujours plus chaque jour. Ils doivent encore progresser et ils le travaillent au quotidien pour le faire. Ils sont conscients des sacrifices que cela demande.

Quel bilan tirer après plus d’un mois de compétition?

Défensivement, nous sommes très solides. Pour faire une belle saison, il faut prendre peu de buts. Cette assise défensive est un objectif collectif. Offensivement, nous devons encore trouver nos marques mais c’est normal. Il faut du temps. On apprend chaque jour à se trouver. Nous sommes arrivés dans un nouveau championnat, l’effectif s’est construit avec des nouveaux joueurs. L’équipe doit encore grandir mais cela viendra surtout avec le temps et avec les minutes jouées ensemble sur le terrain et lors des entraînements.

MON BILLET POUR LS-VADUZ!

CE DIMANCHE!

PROCHAIN MATCH

Dieci Challenge League
ven, 30 septembre 2022
Stade de la Tuilière
FC Lausanne-Sport
20:15
FC Wil