fbpx

«J’AI UNE FOI ÉNORME EN CE QUE NOUS POUVONS APPORTER AU LS»

La presse romande a pu échanger avec Alain Casanova, le nouvel entraîneur du FC Lausanne-Sport, ce jeudi après-midi. Retrouvez ci-après un florilège des échanges. 

Alain Casanova, vous avez vécu votre première journée à la tête de la première équipe du FC Lausanne-Sport. Comment avez-vous trouvé l’équipe?

J’ai trouvé un groupe mobilisé lors de mes premiers contacts et lors du premier entraînement qui s’est déroulé ce matin. Il y avait de la rigueur et de la discipline. La qualité des joueurs est là. Ils ont envie de mieux faire et savent ce qui les attend durant les semaines et les mois à venir. Le chemin est long, mais nous sommes déterminés à atteindre notre objectif.

Quel a été le mot d’ordre à votre premier discours auprès des joueurs et du staff?

Il n’y a pas eu un, mais des mots d’ordre. Le premier est la rigueur. J’ai mis l’accent sur le travail et la persévérance tout au long de la semaine, du lundi au dimanche, car tout commence par là. Rien n’arrive sans ce sens du sacrifice, la volonté de toujours faire mieux et de surpasser. Surtout dans les moments les plus compliqués. J’attends également de la compétitivité entre les joueurs que j’ai à ma disposition. Qu’ils me rendent la tâche difficile chaque semaine au moment de composer mon équipe le weekend.

Et puis, j’ai insisté sur notre capacité à se concentrer sur le match qui arrive. Le match qui vient est le match le plus important. Cela ne sert à rien de penser à GC, Bâle ou je ne sais quel match qui va venir. Aujourd’hui, nous sommes focalisés sur la prochaine échéance qui vient et ce match contre Servette. Surtout, je me concentre sur les choses que je peux contrôler. Le prochain match, je peux le contrôler. Je connais mon adversaire, mes joueurs à disposition, etc.

Vous arrivez dans un championnat que vous ne connaissez pas bien, est-ce difficile ?

Je le vois du côté positif. J’arrive avec un regarde neuf. Mon assistant Jonathan Alves et moi-même sommes arrivés avec un vent de fraîcheur dans le sens où n’avons pas connu ce qu’a pu connaître le LS ces dernières semaines. Le but est d’insuffler cette confiance nouvelle à ce groupe de joueurs. La mission ne s’annonce pas des plus faciles, mais j’ai une foi énorme en ce que nous pouvons apporter au LS.

Vous êtes à Lausanne pour relancer une équipe, quelle est la méthode ?

Un redressement ne s’opère pas en un jour. Face à notre réalité, il n’y a quel philosophie, qu’une culture: match après match. Nous sommes aujourd’hui concentrés sur Servette et rien d’autre. Quoiqu’il arrive samedi, nous continuerons dans le même état d’esprit. J’ai une croyance totale sur la réussite de ma mission. Le bateau va tanguer, mais avec discipline et travail, j’ai la conviction que nous pourrons l’amener à bon port. Plus simplement, je veux que nous devenions une équipe difficile à battre.

Votre premier match se fera face à Servette, un mot sur cette rencontre?

Je connais l’importance des derbies et ce que cela implique. La ferveur et l’attente seront là. Je sais combien ce match est important et combien les suivants le seront aussi. Dans mon esprit, je suis focalisé sur cette rencontre comme si nous jouions contre n’importe qu’elle autre équipe.

Le LS évolue dans un contexte difficile, le public gronde. Que cela vous inspire ?

On a envie de plaire à nos supporters. Les supporters doivent être nos alliés, pas nos adversaires.  L’adhésion du public passe par deux choses: les résultats ou l’attitude de l’équipe. A nous des les convaincre sur le terrain.

#BIENVENUECOACH

PROCHAIN MATCH

Dieci Challenge League
ven, 30 septembre 2022
Stade de la Tuilière
FC Lausanne-Sport
20:15
FC Wil