SERVETTE-LS, L’APRES-MATCH

A Genève, Lausanne a vécu le pire. Le LS tient à remercier tous les supporters vaudois qui ont fait le déplacement et qui ont passé une soirée difficile. Oliveira devrait sortir de l’hôpital cette nuit et nous envoyons nos meilleurs messages à lui et ses proches.

Le scénario du pire, celui que beaucoup redoutaient, est arrivé vendredi soir au Stade Genève. Battus 3-1, les Vaudois ont regardé les Genevois célébrer leur titre de champion dans un stade bien rempli (20’500 spectateurs). Le fil de la soirée est lui aussi compliqué. Méconnaissable, le LS s’est fait bousculer sévèrement dès l’entame du match. Sous pression, perdant la quasi intégralité de leurs duels et sans grande inspiration, les joueurs du LS ont encaissé le premier but dès la 4ème minute. C’est Stevanovic qui a ouvert le score suite à un corner de Wüthrich. Tentant de refaire surface, le LS s’est retrouvé littéralement pris à la gorge les 15 premières minutes. Et c’est justement à la 15ème minute que Frick fabriquait un but pour Lausanne sur un corner de Margiotta. 1-1, ce but gag permet à Lausanne de rééquilibrer les débats tandis que Servette est d’un coup beaucoup moins serein et dominateur.

Margiotta enchaînera d’ailleurs deux belles frappes, dont la deuxième aurait pu trouver le chemin des filets sans l’intervention de… Frick (qui l’eût cru !).

L’enfer en 2 minutes

La suite est bien malheureuse. Alors que le jeu est équilibré, de nombreuses bourdes à mi-terrain s’alternent d’un côté comme de l’autre. De quoi pimenter un début de deuxième mi-temps qui se déroule sans beaucoup de rythme. Après tout, dans cette configuration de match nul, Servette est champion tandis que Lausanne garde son destin entre les mains. Mais voilà, sur une perte de balle bien malheureuse à mi-terrain, les Lausannois sont sanctionnés d’une faute. Le coup-franc qui suit voit Alphonse trouer les filets de Thomas Castella. 2-1, le LS est littéralement sonné. Deux minutes plus tard, à la 74ème minute, c’est Imeri qui scelle le score du match.

La tête basse, en tribunes et sur le terrain, les Vaudois vivront donc ces dernière minutes du match sous les chants genevois. Envahissement de terrain avant la fin du match, provocations depuis le terrain et en tribunes en direction des fans lausannois, les Genevois ont une nouvelle fois prouvé, si besoin est, qu’ils ont le triomphe exemplaire.

Le club tient donc à saluer et à remercier les plus de 200 Vaudois qui se trouvaient dans le stade ce soir prouvant leur soutien indéfectible pour le club. Outre le bloc visiteurs, la Confrérie du Lausanne-Sport avait organisé un déplacement tandis que d’autres Vaudois se trouvaient en tribune est.

Les dernières nouvelles d’Oliveira rassurantes en fin de soirée

Depuis l’hôpital, Joao Oliveiria a appelé ses coéquipiers pour leur donner des nouvelles rassurantes. Il devrait pouvoir quitter l’hôpital durant la nuit. Après un très gros choc fortuit avec Rouiller à la 42ème, Oliveira avait quitté la pelouse sur une civière. Nous vous donnerons des nouvelles de notre numéro 17 durant le week-end.

LE MATCH

Servette – Lausanne 3-1 (1-1)

Stade de Genève, 20055 spectateurs. Arbitre: M. San.

Buts: 4e Stevanovic 1-0, 15e Frick (autogoal) 1-1, 74e Alphonse 2-1, 76e Imeri 3-1.

Servette: Frick; Sauthier, Routis, Rouiller, Iapichino; Maccoppi; Stevanovic, Wüthrich (69e Imeri), Cognat (90e Sarr); Kone (83e Chagas), Alphonse (76e Follonier). Entraîneur: A. Geiger.

Lausanne: Castella; Nganga, Loosli, Brandao, Flo; Kukuruzovic; Puertas, Dominguez (65e Cabral), Pasche (70e Ndoye); Margiotta, Oliveira (43e Koura). Entraîneur: G. Contini.

Notes: Servette sans Lang, Severin, Schalk (blessés), Lausanne sans Pos, Geissmann (blessés) ni Buess (pas convoqué). 10e: but de Kone annulé pour hors-jeu. 43e: sortie sur blessure d’Oliveira suite à un violent choc à la tête avec Rouiller.

Avertissements: 28e Nganga, 36e Loosli, 56e Koura, 64e Wüthrich, 73e Cabral.

L'ANALYSE

LES IMAGES

EN DIRECT DES RÉSEAUX SOCIAUX

CLOSE×