RSL Tour 28 : LS – FC Sion, la fiche de match

Présentation du nouveau logo, des supporters venus en nombre, ce derby romand s’annonçait sous les meilleurs auspices. Et même le soleil était au rendez-vous ! Ce match s’annonçait très passionnant avec un enjeu sérieux : le LS pouvait mettre son adversaire du jour à 9 points et voir venir sereinement la fin de championnat. Après avoir remporté son premier match de l’année la semaine dernière face au FC Lugano, les joueurs de Fabio Celestini se devaient de confirmer. Le FC Sion, lui, n’avait pas le choix que de gagner pour ne pas voir la Challenge League se rapprocher à petits pas.

Un derby ça ne se joue pas, ça se gagne ! Cet adage le LS l’aura respecté à moitié : il n’a pas joué mais ne l’a pas gagné… Car il faut bien l’avouer, les joueurs de Fabio Celestini n’auront pas beaucoup joué en première mi-temps, ni en seconde. Un début de match bien compliqué, le FC Sion se procurant 4 occasions pour ouvrir la marque dans le premier quart d’heure. Mais ni Pajtim Kasami (2’, 3’), Matheus Cunha (9’) et Carlitos (11’) ne pouvaient tromper un Thomas Castella très sollicité. Le Lausanne-Sport pointait le bout de son nez par l’entremise de Francesco Margiotta qui envoyait sa frappe largement au-dessus du but sédunois. Le plus grosse occasion de ce premier acte revenait à Pajtim Kasami, très en jambe cet après-midi, qui enrhumait un défenseur lausannois avant de mettre sa frappe de peu à côté du but lausannois. Alors qu’on se dirigeait tranquillement vers la mi-temps, le LS, sur sa réelle première séquence de jeu du match, aurait pu ouvrir le score mais la frappe enroulée de Joël Geissmann frôlait la lucarne de Kevin Fickentscher (40’). Un premier frisson dans un stade olympique à guichet fermé.

Après le thé, la physionomie du match n’a pas changé. Un FC Sion beaucoup plus agressif que les locaux et un Lausanne-Sport toujours tétanisé par l’enjeu de cette rencontre. Alors que Pajtim Kasami manquait l’immanquable (48’), on pensait que le LS pouvait compter sur les cieux pour sortir vainqueur de ce match. Mais quelques minutes plus tard, Yeltsin Tejeda fauchait Matheus Cunha dans les 16 mètres, l’arbitre désignait le point de pénalty sans hésiter. Le roi sédunois Carlitos devait s’y reprendre à deux fois pour ouvrir le score (53’). La suite du match n’était guère meilleure pour le LS, le FC Sion se permettant même de rater un nombre incalculable d’occasions. Les visiteurs doublaient tout de même la mise par Carlitos, encore lui, sur une belle action (81’). Le Lausanne-Sport n’aura donc jamais eu voix au chapitre dans cette rencontre.

Une remise en question sera nécessaire si les joueurs de Fabio Celestini veulent sauver leur place dans l’élite du football suisse. Au vu du match d’aujourd’hui et de son contenu, le LS est bien plus proche de l’échelon inférieur que son adversaire du jour. Mais le LS sort toujours ses habits de gala une fois dos au mur, espérons qu’il en sera à nouveau de même en cette fin de championnat.

La prochaine rencontre se déroulera dimanche prochain en terre bâloise, le LS se déplace dans l’antre du FC Bâle. Début de la rencontre à 16h !

Photo : Pascal Muller

LAUSANNE-SPORT – FC SION 0-0 (0-2)

Stade Olympique de la Pontaise, 8’500 spectateurs.
Arbitres: MM. San, De Almeida et Heiniger.

Buts: 53’(P)/ 81’ Carlitos

FC LAUSANNE-SPORT: Castella; Loosli, Monteiro, Gétaz, Kololli ; Tejeda Valverde (70’ E.Zidane) ; Zarate, Margiotta (70’ Zeqiri), Fransson, Geissmann (54’ Schmid) ; Rapp.

FC SION: Fickentscher ; Maceiras, Cumart, Neitzke, Lenjani ; Kouassi, Crgic (86’ Uçan) ; Kasami, Cunha (76’ Toma), Carlitos ; Mboyo (58’ M.Schneuwly).

Avertissements : Cumart, Grgic, Loosli et Monteiro

Notes : Lausanne sans Manière, Rochat, Pasche, Maccoppi, Dominguez, Escorza et Berchtold

PROCHAIN MATCH

Raiffeisen Super League
dim, 25 octobre 2020
Parc Saint-Jacques
FC Bâle
16:00
FC Lausanne-Sport
CLOSE×