SERVETTE-LS, L’APRÈS-MATCH!

Dans une rencontre folle en rebondissements, le LS et Servette se sont quittés sur un score nul (1-1), alors que Stjepan Kukuruzovic avait la balle de la victoire dans ses pieds en toute fin de rencontre.

LE MATCH

On le savait, que cela du côté lausannois ou servettiens, la préparation de cette rencontre n’était pas des plus optimales. La faute au Covid, qui a obligé le LS à se mettre en quarantaine en début de semaine tout comme Servette, sorti d’un isolement de dix jours mardi passé.

Dans ces conditions spéciales, l’envie allait tout particulièrement peser sur le cours de la rencontre. L’envie de bien jouer, tout d’abord. Le jeu au sol, le LS et Servette en ont fait leur marque de fabrique depuis quelques temps. Et il faut le dire quand c’est le cas, la première période fut d’excellente facture. Partie sur les chapeaux de roue, le match a été marqué dès la première minute de jeu par la tête de Miroslav Stevanovic, néanmoins trop cadrée pour tromper la vigilance de Mory Diaw. La réaction lausannois n’allait pas se faire attendre avec l’essai de Gabriel Barès de long (3e). Deux occasions dès les premiers instants de la rencontre qui allaient en amener bien d’autres.

Passé ce début de match mouvementé, c’est bien le LS qui prenait le jeu en main. Avec un Stjepan Kukuruzovic à la baguette, les Vaudois parvenaient à ressortir le ballon depuis l’arrière, essayant de rapidement trouver Pedro Brazão et Hicham Mahou sur les côtés, ce dernier s’étant distingué tout au long de la rencontre par ses prises de balle et sa qualité de percussion. A la 21e minute de jeu, le LS allait marquer sur sa deuxième véritable occasion de la soirée. Après une récupération des Grenats dans leur camp, la balle est arrivée sur Kastriot Imeri à l’orée de sa surface de réparation. Ni une ni deux, Gabriel Barès enclenchait le pressing sur le milieu de terrain adverse. Suivant le mouvement, Cameron Puertas est venu gratter le ballon qui a atterri dans les pieds d’Evann Guessand idéalement placé devant le but adverse. D’une frappe sèche au premier poteau, l’attaquant venait inscrire un quatrième pion dans ce championnat.

Le reste de la première période a vu Lausannois et Servettiens tenter tour à tour leur chance, notamment par l’entremise de Pedro Brazão (34e), trop excentré pour venir tromper Jérémy Frick. Puis, par Imeri, dont la frappe contrée est venue mourir à quelques centimètres des buts défendus par Mory Diaw (40e). Enfin, Cameron Puertas s’est essayé de loin d’un essai puissant mais parfaitement capté par le portier adverse (44e).

Elton Monteiro voit rouge et Stjepan Kukuruzovic manque l’occasion de ramener les trois points de la victoire

L’envie de souffrir, enfin. Réduit à dix dès la 66e suite au deuxième carton jaune écopé par Elton Monteiro dans la rencontre, le LS allait se retrouver dans ses derniers retranchements. Si le club grenat s’était uniquement montré dangereux en seconde période sur une réussite de Timothé Cognat logiquement refusée pour hors-jeu, les locaux s’apprêtaient logiquement à faire le siège de la moitié de terrain vaudoise. Et à la 75e minute de jeu, Alex Schalk parvenait pour la première fois de la rencontre à tromper Mory Diaw, lui qui suivait bien une frappe de Miroslav Stevanovic venue heurter le poteau des buts lausannois et qui a laissé le but grand ouvert.

La suite de la rencontre? Un travail défensif énorme de l’ensemble des lausannois. Symbolisé par la performance XXL de Moritz Jenz en défense centrale, le LS disait non au Servette FC. Mory Diaw allait même sortir l’arrêt de la soirée, lorsqu’il a détourné de la main gauche une tentative de Cognat seul à quelques mètres des buts lausannois (84e).

Puis, alors que le quatrième arbitre indiquait quatre minutes de temps additionnels, Toichi Suzuki s’est incrusté dans les seize mètres adverses. D’un drible, il prenait de vitesse Steve Rouiller et se faisait accrocher par ce dernier. Sans une seule once d’hésitation, l’arbitre de la rencontre Fedayi San désignait le point de penalty. Dans une atmosphère irrespirable, Stjepan Kukuruzovic s’est élancé face à Jeremy Frick. Le milieu de terrain choisissait le côté droit tout comme le dernier rempart genevois. Alors que la frappe était sèche et semblait prendre le chemin des filets, le gardien adverse la stoppait et privait le LS des trois points de la victoire.

Dans un match fou, le LS repart donc de la Praille avec le point du match nul. Alors que la victoire lui échappe d’un rien, le LS peut néanmoins se servir de cette rencontre pour la suite du championnat, tant la prestation collective des Lausannois fut pleine.

Stade de la Praille. Huis clos. Arbitrage de Monsieur Fedayi San.
Servette – LS 1-1 (0-1)
Buts: 21e Guessand, 75e Schalk.

Servette: Frick; Sauthier (64e Diallo), Rouiller, Severin, Clichy; Valls; Stevanovic, Imeri (74e Mendy), Cognat, Antunes (64e Kone); Fofana (74e Schalk).

LS: Diaw; Boranijasevic, Jenz, Monteiro, Flo; Kukuruzovic; Barès (61e Nanizayamo), Puertas (70e Trazié); Brazao (70e Suzuki), Guessand (78e Da Cunha), Mahou (78e Schmidt).

PROCHAIN MATCH

Crédit Suisse Super League
sam, 24 juillet 2021
Stade de la Tuilière
FC Lausanne-Sport
20:30
FC Saint-Gall 1879
CLOSE×