Un choc au sommet sans vainqueur !

Après deux bonnes prestations qui avaient vu le LS s’imposer 5-1 à domicile face à Winterthur et obtenir un match nul 2-2 à Aarau, la formation de Giorgio Contini jouait gros en ce samedi 8 décembre avec la réception de Servette, leader de Challenge League avec sept points d’avance et qui restait sur une série de sept victoires consécutives. Ce derby lémanique valait donc son pesant d’or et l’enjeu était de taille.

L’entraîneur du FC Lausanne-Sport avait décidé de miser sur la continuité au coup d’envoi, avec un onze de base identique aux deux derniers matchs. Et la partie démarrait sur un bon rythme avec deux équipes décidées à aller de l’avant et à presser haut l’adversaire. Durant vingt minutes, les 8’032 spectateurs de la Pontaise assistèrent ainsi à un débat équilibré où chaque formation se créa ses occasions. La première situation chaude fut lausannoise, avec une subtile passe en profondeur de Dominguez pour Margiotta, dont le tir croisé obligea le portier Frick à se coucher rapidement. A son tour, Servette s’offrit une bonne opportunité par l’intermédiaire de Alphonse. Mais Castella était attentif. L’ouverture du score tomba finalement du côté des Grenats, suite à un bon centre venu de l’aile droit de Stevanovic que Kone pu reprendre à bout portant. Les Grenats dominèrent ensuite la fin de cette première période et manquèrent même de peu de doubler la mise, mais la reprise de la tête d’Alphonse vint s’écraser sur la latte !

La mi-temps permis ensuite aux Vaudois de reprendre leurs esprits et de revenir sur le terrain avec de meilleures intentions. Et Margiotta ne tarda pas à se mettre en évidence en adressant une bonne frappe que Frick repoussa en corner. Lausanne poussait et Servette reculait. Mais les visiteurs tenaient bon et le temps semblait filer à toute vitesse. Et le LS restait sous la menace de Genevois dangereux et habiles en contre, à l’image de cette action rapide de la 70ème minute et de ce tir de Wüthrich. Cinq minutes plus tard, Kone manqua de peu de tromper Castella d’une reprise acrobatique. C’est alors que Giorgio Contini décida de mettre du poids en attaque en sortant le précieux Pasche, auteur d’un match plein dans l’entrejeu, pour faire entrer Zeqiri. Changement gagnant, puisque sur son premier ballon, le jeune attaquant s’en alla dribbler le gardien avant de pousser la balle au fond des filets ! Explosion de joie dans le stade et dans le camp lausannois ! Et quelle passe en profondeur de Margiotta sur cette action! Il restait alors une quinzaine de minutes à jouer avec le temps supplémentaire. Et malgré quelques situations intéressantes, le score ne bougea plus.

Avec cette égalisation tardive, Lausanne évite le pire. Ce point ne fait néanmoins pas son bonheur d’un point de vue comptable, puisque Servette reste leader et conserve ses sept unités d’avance. Mais on le sait, le championnat est encore long. Et il s’agira de terminer l’année sur une bonne note avec un déplacement à Wil la semaine prochaine. Même si la victoire n’aura pas été au rendez-vous sur le terrain, on signalera encore que la fête aura été belle dans l’enceinte du stade, avec de nombreuses animations et stands qui auront ravi les petits et les grands !

Interview d’après-match, Giorgio Contini

Interview d’après-match, Maxime Dominguez

PROCHAIN MATCH

Raiffeisen Super League
sam, 07 novembre 2020
Stade olympique de la Pontaise
FC Lausanne-Sport
19:00
FC Lugano
CLOSE×