fbpx

ZÜRICH-LS, L’APRÈS-MATCH!

Après-match présenté par Noé Duc

Le LS a subi une deuxième défaite de rang, samedi, après un match compliqué au Letzigrund, face au FC Zürich. Ouattara avait répondu à l’ouverture du score de Ceesay, mais ce dernier inscrivait son doublé quelques minutes plus tard, avant que Boranijasevic ne fasse le break juste avant la pause.

Après une entame de saison délicate face à une très bonne équipe st-galloise la semaine dernière, il était d’ores et déjà intéressant d’observer la réaction d’Ilija Borenovic et de ses joueurs pour le déplacement sur la pelouse du FC Zürich, ce samedi. Première information: le nouveau coach lausannois n’a pas hésité à opérer plusieurs changements dans son onze de base, avec notamment un nouveau trio offensif, composé de Sanches, Koyalipou, et Ouattara, ainsi que le retour de Monteiro en défense centrale, après plusieurs mois d’absence.

Face à un bloc zurichois très compact, il semblait légitime de s’attendre à ce que la possession soit lausannoise. Si cela paraissait correspondre aux joueurs du LS, on s’est rapidement rendu compte qu’il faudrait éviter les pertes de balles, car les zurichois étaient prêts à exploser à chaque récupération. C’est exactement ce scénario qui s’est produit après à peine 7 minutes de jeu, et cela se payait déjà cash pour le LS. Kramer, bien lancé d’un long ballon de Boranijasevic, filait dans le dos de la défense lausannoise, et servait son compère d’attaque Ceesay, qui ne tremblait pas face à Diaw. Les lausannois ne se laissaient cependant pas abattre après cette ouverture du score précoce, et réagissaient de la meilleure des manières, en égalisant 4 petites minutes plus tard. C’est Brahima Ouattara, encore lui, qui remettait les compteurs à zéro, et inscrivait sa deuxième réussite en autant de match. Très bien servi par Jean N’Guessan, l’attaquant ivoirien justifiait le choix de son entraîneur de l’avoir titularisé, en croisant parfaitement sa frappe, dans un angle très fermé.

Si cette égalisation semblait avoir de quoi lancer pour de bon le LS dans son match, c’était sans compter sur ce diable de Ceesay, qui en remettait une couche, seulement 5 minutes plus tard. L’attaquant zurichois profitait des largesses défensives du LS pour inscrire facilement son doublé. De nouveau dos au mur, les hommes d’Ilija Borenovic ne parvenaient cette fois-ci pas à revenir rapidement au score. En commettant trop de déchet technique, et en laissant trop d’espace derrière, ils laissaient surtout leurs adversaires instaurer un faux rythme et gérer tranquillement leur match. Seul Cameron Puertas pouvait inquiéter Yannick Brecher d’une frappe lointaine (22e), bien déviée en corner. Face à ces difficultés, c’était donc finalement assez logique de voir les locaux faire le break juste avant la mi-temps. À la conclusion d’une magnifique action collective, c’est Boranijasevic qui crucifiait ses anciens coéquipiers.

Quatre buts en première période, aucun en seconde

Au moment de rentrer aux vestiaires, la donne était donc assez claire pour nos lausannois: il fallait changer quelque chose s’ils ne voulaient pas rentrer bredouilles du Letzigrund. Borenovic l’avait bien compris et décidait d’abandonner son 4-3-3 pour passer en 4-4-2 en seconde période. Si ce changement tactique, accompagné de l’entrée de Trae Coyle, semblait influer un vent nouveau, avec quelques actions en début de deuxième mi-temps, il n’aura pas suffi. Malgré quelques bons mouvements collectifs, souvent à une touche de balle, et malgré un bon Brahima Ouattara sur le front de l’attaque, le LS ne trouvait pas la solution pour faire sauter le verrou zurichois. Pourtant bien maintenus dans le match par un excellent Mory Diaw,  décisif notamment face à Rohner (75e), mais également sauvé par la VAR -qui annulait un goal de Krasniqi (58e) en raison d’une faute de main-, les lausannois n’auront jamais réellement réussi à aller mettre en péril l’arrière-garde adverse. Le seul réel frisson pour les supporteurs du LS survenait à la 77e, quand Brahima Ouattara réussissait sa tête lobée pour tromper Brecher, à la réception d’un bon ballon donnée par-dessus la défense, mais était finalement signalé en position de hors-jeu.

Il n’y aura rien eu de plus à se mettre sous la dent jusqu’au coup de sifflet final, et le LS a donc dû concéder son deuxième revers en autant de match. Même si l’équipe a montré des choses intéressantes par moment, force est de constater que le bilan comptable de ces deux premières sorties n’est pas bon, et qu’il serait des plus opportuns de débloquer le compteur la semaine prochaine, face au GC de Giorgio Contini.

Stade du Letzigrunf. 5’433 spectateurs. Arbitrage de Luca Cibelli.
FC Zürich – FC Lausanne-Sport 3-1 (3-1)
Buts: 7e Ceesay 1-0; 11e Ouattara 1-1; 15e Ceesay 2-1; 41e Boranijasevic 3-1.

Zürich: Brecher; Boranijasevic (89e Wallner), Omeragic, Aliti, Kryeziu, Guerrero; Krasniqi (62e Hornschuh), Doumbia; Marchesano (74e Rohner); Ceesay (74e Gnonto), Kramer (89e Pollero). Entraîneur: André Breitenreiter.

LS: Diaw; Zohouri, Jenz, Monteiro, Suzuki; Kukuruzovic (71e Thomas); Puertas (71e Amdouni), N’Guessan (46e Coyle); Sanches (61e Mahou), Ouattara, Koyalipou (61e Bares). Entraîneur: Ilija Borenovic.

PROCHAIN MATCH

Credit Suisse Super League
mer, 22 septembre 2021
Stade de la Tuilière
FC Lausanne-Sport
18:00
BSC Young Boys
CLOSE×