LS-LUGANO, L’APRÈS-MATCH!

LS – Lugano, l’après-match!

Pour son dernier match au stade Olympique de la Pontaise, le LS s’est incliné sur la plus petite des marges face à Lugano.

Sans surprise au vu des absences, Giorgio Contini effectuait une revue d’effectif par rapport à son dernier match, il y a trois semaines face au FC Sion. Stjepan Kukuruzovic suspendu, Joël Monteiro blessé et Aldin Turkes malade contraignaient le technicien lausannois à aligner un quatuor offensif inédit en les personnes d’Evann Guessand, Pedro Brazão, Lucas Da Cunha et Rafik Zekhnini, qui fêtaient chacun une première titularisation sous le maillot de Lausanne. Du système habituel en 3-5-2 à un alignement en 4-3-3, Noah Loosli et Elton Monteiro prenaient place dans la charnière centrale. Moritz Jenz était lui sur la banc.

Alors que l’inconnue au coup d’envoi résidait dans la capacité d’intégration des quatre de devant, Lugano allait rapidement tester une certitude côté LS depuis le début de la saison, sa défense. Mieux rentrés dans la partie, ce sont les Tessinois qui ont mis les premiers le nez à la fenêtre par l’entremise d’une frappe d’Alexander Gerndt, trop écrasée pour mettre réellement en danger Mory Diaw. En danger, le portier lausannois l’allait être réellement lorsque Monsieur Horisberger désignait le point de pénalty suite à une faute d’Elton Monteiro dans la surface de réparation. A la 13e minute, Mijat Maric ne se faisait dès lors pas prier pour donner une longueur d’avance à Lugano.

Après un début de rencontre à l’avantage des visiteurs, les débats se sont rééquilibrés par la suite. Appliqués, les protégés de Giorgio Contini tentaient de poser leur jeu afin de trouver des espaces. En difficulté face à une défense tessinoise très bien organisée, le LS procédait également par des passes verticales, essayant de profiter de la vitesse de Rafik Zekhnini et Evann Guessand dans la profondeur. C’est d’ailleurs par cette entremise que le LS pu se créer sa seule véritable occasion de la première période sur une frappe du gauche de Nikola Boranijasevic trop enlevée.

Un LS bien trop brouillon pour espérer revenir dans la partie

La seconde période a vu les Lausannois tenter d’emballer la rencontre dès leur retour des vestiaires. A la 52e minute tout d’abord, lorsque Per-Egil Flo centrait de la gauche ras de terre pour Rafik Zekhnini, dont la déviation au premier poteau poussait Patrick Baumann à l’arrêt de la rencontre. Puis, le LS s’est ménagé deux occasions coup sur coup par l’entremise de Per-Egil Flo (58e) et Noah Loosli (59e), de la tête, sans succès. La suite de la rencontre? Une succession d’imprécisions qui a empêché le FC Lausanne-Sport de poser son jeu et de réellement mettre en danger l’arrière garde adverse si ce n’est, en toute fin de match, sur des frappes de Florent Hysenaj (89e), puis puis Per-Egil Flo (93e), encore lui, qui voyaient leur tentative finir dans les gants du portier tessinois.

Pour sa dernière sortie à la Pontaise, le LS s’est incliné face à un Lugano loin d’être exceptionnel mais qui a démontré toute sa solidité défensive après avoir ouvert la marque tôt dans le match. Après un début de championnat réussi ponctué par huit points en quatre rencontres, le FC Lausanne-Sport est tombé ainsi pour la première fois de la saison. Au classement, Lausanne recule au cinquième rang à quatre points du FC Lugano, nouveau leader de Super League. 

FC Lausanne-Sport – FC Lugano 1-0 (1-0)
Stade Olympique de la Pontaise, huis clos. Arbitrage : Monsieur Stefan Horisberger.

Buts : 11e Maric 1-0. 

LS : Diaw; Boranijasevic, Monteiro, Loosli, Flo; Puertas, Schnewly (88e Tsoungui); Da Cunha (75 Hysenaj), Brazão (65e Geissmann), Zekhnini (65e Jenz); Guessand.

Lugano : Baumann, Kecskés, Maric, Daprelà; Custodio (85e Lungoyi); Lavanchy, Lovric, Guidotti (76e Covilo), Guerrero (90e Facchinetti); Gerndt (85e Macek), Odgaard (90e Oss). 

 

 

 

 

PROCHAIN MATCH

Raiffeisen Super League
mer, 25 novembre 2020
Parc Saint-Jacques
FC Bâle
18:30
FC Lausanne-Sport
CLOSE×