Cela s’est passé contre Young Boys

Ce samedi 3 février, le LS accueille YB pour une rencontre capitale pour le club vaudois. L’occasion de se remémorer une confrontation qui a eu lieu entre les deux clubs le 28 octobre 1995.

Pour cette 16ème ronde du championnat, les Lausannois doivent tout faire pour s’éloigner de la barre et s’accrocher au bon wagon. YB, quant à lui, est dernier, n’a engrangé qu’onze points en quinze matchs et n’a plus goûté à la victoire depuis trois mois.

Le LS rentre bien dans le match, domine et marque grâce à une tête de Martin Fryand sur un coup-franc de Paolo Diogo. Malgré ce but, le LS se met à reculer au lieu de tenter de tuer le match. YB commence à y croire et Martin Brunner doit montrer tout son talent pour garder les Lausannois dans le match. C’est finalement l’inévitable Stefan Rehn qui libère le LS à l’heure de jeu, offrant les trois points à un Lausanne qui en avait bien besoin.

Malheureusement lors de cette saison 1995-1996, le LS ne se qualifiera pas pour le tour final, ouvert aux huit premières places. En effet, le club termine neuvième à égalité de points avec Aarau et Saint-Gall, mais avec une moins bonne différence de but.

À souligner qu’il s’agit là de la première saison en Suisse où les victoires rapportent trois et non deux points. Cette décision a été prise pour rendre le foot plus offensif en récompensant les équipes qui prennent davantage de risque. Comme souvent dans ce sport, le système est d’abord adopté par les Anglais, dès 1981, avant que les autres pays ne suivent le mouvement (la France en 1994, l’Allemagne et la Suisse en 1995).

Signé: Joachim Heim, co-rédacteur de la page Footoir, articles liant histoire, politique et football sur Instagram

Crédits photos: Le Matin

#ALLEZLAUSANNE